La trahison des objets est une série d’utilitaires rendus inaptes à leur fonction. Ils s’interrogent :

Suis-je encore celui que l’on reconnait en me voyant ?
Que suis-je devenu ? Puis-je être utile ?

La trahison des objets — études de pichets
grès, réduction 1260°

Cette série d’objets est à l’opposé des potentiels : on peut reconnaitre en chacun un objet familier mais aucun d’entre eux n’est fonctionnel ; du moins par rapport à l’usage associé à sa typologie.

La trahison des objets — études de tasses
Grès émaillé, oxydation 1280°

Ces études jouent avec la notion d’affordance, qu’elles déçoivent en ne répondant pas à l’attente du public/utilisateur.

La trahison des objets — étude de théière
Grès émaillé, oxydation 1280° puis enfumage